Ouverte ou fermée, une véranda est une belle opportunité d’agrandir la maison et de profiter de l’extérieur. Mais attention : vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez ! Il y a des règles à respecter et des coûts à calculer.

Que dit la loi ?

Les démarches à accomplir avant de vous lancer dans les travaux de construction de votre véranda varient avec sa surface : pas de formalités pour moins de 5 m2, une déclaration préalable entre 5 et 20 m2, et un permis de construire au-delà. Une exception : si votre commune est couverte par un PLU (Plan local d’urbanisme), la déclaration préalable est valable jusqu’à 40 m2. Pensez aussi à vous renseigner sur vos obligations légales si vous vivez dans un lotissement ou en copropriété. Dans le premier cas, il y a sans doute un cahier des charges à respecter. Dans le second, il vous faudra obtenir l’autorisation du syndicat des copropriétaires.

Combien ça coûte ?

Sans grande surprise, le coût d’une véranda peut être très différent en fonction de sa taille et des matériaux choisis. Il vous en coûtera plus cher de la réaliser en bois qu’en aluminium par exemple, et le PVC est ce qui se fait de plus abordable. Au final, vous devrez débourser entre 10 000 et 35 000 euros pour une véranda de 20 m2, soit la taille qui vous permet d’éviter d’avoir à demander un permis de construire. Enfin, n’oubliez pas l’isolation : si vous avez l’intention de profiter de votre véranda toute l’année, le chauffage représentera un petit budget… En investissant un peu au moment de la construction, vous devriez réaliser des économies d’énergie sur le long terme.

Comment s’y prendre ?

Deux options s’offrent à vous pour la conception et la construction de votre véranda : tenter l’aventure vous-même si vous êtes un peu bricoleur, ou faire appel à un spécialiste qui pourra vous recommander les matériaux et la forme les plus adaptés à votre habitation. Si vous décidez de vous tourner vers un professionnel, attention à bien faire votre choix. Demandez plusieurs devis pour prendre une décision informée. Coté style, vous pouvez vous faire plaisir : moderne ou à l’ancienne, très ouverte ou plus cosy, toit plat ou non… Dans tous les cas, l’un des éléments importants est la ventilation. Pas question d’étouffer dans ce qui est censé être un endroit détente et confort !